Voici une recette pour utiliser ces tomates vertes de l’arrière saison, qui ne mûriront plus jamais. À l’état cru, les tomates vertes contiennent beaucoup de solanine, un alcaloïde toxique si on l’ingère à haute dose. Mais la fermentation dégrade la solanine. Elle n’est pas belle la vie ?

Si les tomates sont petites, laissez-les entières. Sinon, coupez-les en rondelles. Ne les rincez pas. Placez-les dans votre bocal, que vous choisirez de taille adaptée. Ajoutez des graines de coriandre et de fenouil.

Préparez une saumure à 3 % (30 g de gros sel gris de mer par litre d’eau non chlorée). Versez-la jusqu’à remplir le bocal. Les tomates doivent être immergées. Ce n’est pas grave si les aromates surnagent.

Fermez hermétiquement le bocal. Laissez fermenter à température ambiante. Vous pourrez les goûter après 10-15 jours.

Ne vous attendez pas au goût des tomates fraîches, c’est autre chose.

Elles seront croquantes et acidulées au début, moins fermes et plus acides, comme « confites » en vieillissant. Utilisez-les comme des cornichons, on peut aussi les ajouter dans une salade ou une poêlée de légumes. Le jus peut servir de vinaigre.