Comment faire du chou suri vietnamien

Les légumes fermentés existent dans tous les pays. Ils sont indispensables aux repas vietnamiens et laotiens. Voici une recette de chou suri vietnamien, Cải chua, qui va vous ravir par sa simplicité.

Ingrédients pour 1 bocal de 1 l de chou suri vietnamien :

  • 1 chou chinois « gaï choï », ou « chou moutarde », ou tout autre chou à feuilles brassica rapa (1 kg environ)
  • 2 oignons blancs
  • 50 cl d’eau non chlorée
  • 1 cuil. à soupe de sucre
  • 10 g de sel ni iodé ni fluoré et sans additifs

Si vous ne pouvez pas vous procurer le chou moutarde, il existe d’autres alternatives. Le feuilles de brocoli (cime di rapa) par exemple.  Je vous présente aussi ( sur la photo ci-dessous) le chou cavalier. (Non ce n’est pas du chou kale !)Il a des feuilles et tiges tendres. Il est  de la même famille que le gaï choï. On le cultive dans le Sud-Ouest de la France, en Espagne et au Portugal. C’est celui que j’ai utilisé, en ne gardant que les feuilles et les petites tiges.


Préparation :

  1. Séparez tout d’abord les feuilles du chou. Éliminez ensuite les plus grosses tiges. Chauffez une grande casserole d’eau sans atteindre l’ébullition. Plongez-y les feuilles du chou pendant 2 secondes. Égouttez-les. Vous pouvez les émincer grossièrement si ce sont de grandes feuilles.
  2. Pelez puis émincez les oignons.  Placez-les dans le fond d’un bocal à joint de caoutchouc. Ajoutez les choux par-dessus.
  3. Faites dissoudre le sucre et le sel dans l’eau froide. Versez ce mélange dans le bocal jusqu’à recouvrir entièrement les légumes. Fermez hermétiquement le bocal, avec le joint en place.
  4. Laissez fermenter pendant 5 à 7 jours à température ambiante, puis placez au frais.

On peut commencer à consommer ces choux dès 5 jours de fermentation, ils seront alors très peu acides et d’un goût très doux. Moi je les préfère après au moins 2 semaines de fermentation. Ils se gardent longtemps dans leur bocal fermé, même à température ambiante.

Pour servir, égouttez-les et placez-les dans une coupelle. Ils seront, avec du riz blanc, un accompagnement de plats vietnamiens, par exemple le porc au caramel, voir la recette ici, clic.

 



9 commentaires sur “Comment faire du chou suri vietnamien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This