Sauté de veau cuisiné au kéfir de lait

Comment utiliser le kéfir de lait en cuisine ? Il existe des recettes traditionnelles de rôtis de porc ou de veau cuits dans du lait. Dans la cuisine indienne, on utilise le yaourt pour mijoter des plats. Le lait fermenté se cuisine parfaitement dans une recette mijotée. Le kéfir va donner à la sauce de ce veau bien moelleux une irrésistible touche acidulée.

Le sucré de l’oignon et de la carotte ainsi que le moelleux de la crème vont équilibrer le côté acidulé. De plus le parfum de la carotte, qui est en grande partie liposoluble (c’est à dire soluble dans la matière grasse), s’exprime parfaitement bien dans cette sauce. J’ai mis aussi de la sauge pour la même raison. Vous pouvez la remplacer par du romarin.

Le résultat donne une sauce plus légère, moins onctueuse que la crème liquide. C’est pourquoi j’en rajoute un peu en fin de cuisson pour lier. Mais vous pouvez aussi ne pas en mettre.

Ce sauté de veau mijoté peut être cuisiné en grande quantité puis être congelé en portions pour le déguster les jours où on n’a pas envie (ou pas le temps) de cuisiner. Pensez-y !

Pour 4 personnes

  • 800 g de sauté de veau avec et sans os (épaule, bas de carré, tendron)
  • 50 g de beurre
  • 2 oignons pelés et émincés
  • 4 carottes pelées puis taillées en biseaux
  • 15 cl de kéfir de lait (clic)
  • 1 branchette de sauge
  • 1 brindille de thym
  • 250 g de champignons
  • 1 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • 10 cl de crème fraîche liquide (facultatif)
  • Sel, poivre du moulin
  1. Taillez la viande en morceaux de 4 cm environ. Chauffez 25 g de beurre dans une cocotte à feu vif, faites-y colorer les morceaux de veau de tous côtés. Si la cocotte est petite, procédez en plusieurs fois afin qu’ils puissent bien dorer. Retirez les morceaux de la cocotte et réservez-les dans un plat.
  2. Videz la matière grasse restant dans la cocotte, mais ne la rincez pas. Remettez-la sur le feu et ajoutez le reste de beurre. Faites-y revenir les oignons et les carottes jusqu’à très légère coloration.
  3. Remettez la viande dans la cocotte, mélangez. Salez et poivrez. Ajoutez la sauge et le thym puis mouillez avec le kéfir et portez à ébullition. Ne vous inquiétez pas si le kéfir semble se désagréger en petits flocons, c’est normal et la longue cuisson va lier tout ça.
  4. Baissez le feu et couvrez la cocotte. Laissez mijoter à feu doux pendant 1 h 30. (Vous pouvez aussi glisser la cocotte fermée dans le four préchauffé à 120°C).
  5. Pendant ce temps nettoyez les champignons. Émincez-les puis poêlez-les à feu vif dans 1 cuillerée d’huile jusqu’à ce que leur jus s’évapore.
  6. Quand le sauté de veau est cuit, ajoutez les champignons dans la cocotte. Versez la crème liquide puis montez le feu et donnez un bouillon pour lier la sauce. Rectifiez l’assaisonnement. Accompagnez avec du riz, ou une purée de pommes de terre.

 



6 commentaires sur “Sauté de veau cuisiné au kéfir de lait”

  • Bonjour,
    tout d’abord merci pour votre blog, très riche pour une novice que je suis.
    J’ai une question concernant le kéfir de lait utilisé de cette manière dans la recette.
    Les bactéries se détruisent-t-ils lors de la cuisson?
    Merci pour votre réponse

  • Bonjour Marie Claire, je suis vos recettes depuis pas mal de temps. Dernièrement j’ai ouvert un bocal de choucroute que j’avais réalisé en suivant scrupuleusement vos recommandations.
    Moi et ma femme avons fait un vrais festin avec cette choucroute faite maison. j’ai fait quatre bocaux,
    Je vais me faire un plaisir de la faire déguster aux vilains sceptiques qui se sont moqué de moi quand je la faisait.

    Merci Marie Claire ; comme j’aimerais être votre voisin pour avoir plus de conseils.

  • Chère Marie-Claire,
    Depuis plus d’un an maintenant que je parcours votre site très régulièrement. Cela a commencé par les lactofermentations, j’ai ensuite découvert le levain et le délicieux pain fait maison, le kéfir de lait. le kéfir d’eau. J’en suis maintenant au fromage de kéfir.
    Je veux encore une fois vous exprimer ma reconnaissance pour tout ce que vous nous transmettez et ce, si généreusement.
    Vous contribuez à améliorer constamment notre qualité de vie (je me sens tellement connectée à la vie en cuisinant vos recettes), notre santé et celle de notre entourage.
    Je parle très souvent de vous et de votre magnifique site web.
    Merci, Merci mille fois de contribuer à enrichir mon bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Pin It on Pinterest

Share This