Pain marbré choco-pruneaux ensemencé au levain naturel

Si vous cherchez un pain pour le petit déjeuner de vos chères têtes blondes ou brunes, ne cherchez pas plus loin. Celui-ci est un délice et une bombe de bienfaits par rapport à ces croquettes hyper sucrées et grasses. Croquettes que les industriels veulent vous faire acheter en vous culpabilisant de ne pas être de bons parents si vous ne les donnez pas à vos enfants, ce qui causerait l’arrêt immédiat leur croissance. (On se demande comment on faisait avant).

Pas une once de matière grasse, pas de sucre ajouté, du « bon » chocolat, (on ne va pas en prendre du mauvais, évidemment), des fruits séchés, et aussi des céréales, comme ils disent.

Oui, ça fait dix mille ans que le pain est constitué de céréales, je vous confirme que ce n’est pas monsieur Kellog qui les a inventées ! Sauf que les leurs, de céréales, sont tellement raffinées, extrudées, trafiquées, qu’elles ne sont plus autre chose que de l’amidon. Et encore. On ne peut même pas empeser le linge avec, elles servent juste à empoisonner nos enfants avec toujours plus de sucre et de margarine. Ah ils peuvent rajouter des vitamines de synthèse dedans, vu qu’il n’y reste plus aucun élément nutritionnel !  (N’allez surtout pas croire que les vitamines et minéraux allégués sur le paquet sont naturels !)

Si vous ou vos enfants n’aimez pas les pruneaux, vous mettrez des abricots secs, des raisins, des figues, des dattes… il y aura bien quelque chose qui plaira.

Ce n’est pas gras, et pas sucré non plus. C’est du pain, pas de la brioche. Je vous rassure, on peut quand même le tartiner de beurre et de miel ou de confiture ! (Moi c’est beurre + miel ou beurre + marmelade d’orange qui va très bien avec le chocolat).

Vous trouverez sur cette page CLIC une video pour voir la technique de pétrissage et de cuisson.

Pour 2 pains :

Le levain tout-point

  • 160 g de levain chef hydraté à (60 % (voir ICI, clic)
  • 100 g de farine T65
  • 60 g d’eau

La pâte finale

  • 160 g de levain tout-point
  • 400 g de farine de blé T 65
  • 100 g de farine de seigle complète
  • 350 g d’eau  (plus ou moins, selon votre farine)
  • 8 g de sel
  • 200 g de chocolat noir à 64 % (environ), mais du chocolat au lait convient aussi !
  • 200 g de pruneaux pesés dénoyautés
  1. 4 heures avant le pétrissage, rafraîchissez votre levain chef : donnez-lui 60 g d’eau et 100 g de farine (CLIC ICI pour voir comment faire). Laissez pousser jusqu’au maximum de pousse, en général 3 à 4 heures. Prélevez ensuite les 160 g de levain chef, et gardez le reste qui est le levain tout-point.
  2. Dans la cuve du  pétrin, disposez en fontaine la farine mêlée au sel. Mettez au milieu le levain qui a poussé 3-4 h , et versez 300 g d’eau petit à petit tout en mélangeant à la main (ou au robot muni du crochet si vous pétrissez au robot).
  3. Pétrissez cette pâte jusqu’à ce qu’elle devienne lisse, élastique et ne colle plus aux mains ni au plan de travail, ou qu’elle se détache de la cuve du robot. Lorsque la pâte ne colle plus, ajoutez éventuellement le reste d’eau en 3 fois, en pétrissant jusqu’au décollement entre chaque ajout.
  4. Faites une boule avec la pâte et mettez-la dans le pétrin ou dans un grand bol. Couvrez et laissez pousser au chaud (25°27°C) jusqu’à ce qu’elle double de volume, environ 4 heures.
  5. Pendant ce temps, râpez le chocolat sur une râpe fine, genre râpe à gruyère. Hachez finement les pruneaux.
  6. Quand la pâte a reposé, renversez-la sur le plan de travail fariné. Donnez lui un rabat, puis aplatissez-la avec la main pour lui donner une forme rectangulaire, sur une épaisseur de 2-3 cm. Saupoudrez le chocolat sur toute la surface, éparpillez les pruneaux hachés. Enroulez la pâte sur elle-même, puis coupez le rouleaux en deux. Repliez les extrémités des rouleaux en dessous pour enfermer la garniture. Placez les pâtons, la soudure vers le haut, dans des bannetons ovales ou ronds, couverts d’un linge très fariné. Laissez lever dans un endroit  tiède pendant 1 heure environ.
  7. Placez la plaque de cuisson ou la pierre sur la grille, sur le gradin le plus bas, et la lèchefrite directement sur la sole. Préchauffez le four à son maximum (pas moins de 250°C, et c’est mieux si c’est plus ).
  8. Au moment d’enfourner, saupoudrez vos pâtons de semoule de blé dur. Retournez vos pains sur une planchette en bois. Incisez-les. Enfournez en les faisant glisser sur la plaque de cuisson. Refermez vite la porte. Juste après l’enfournement, jetez un verre d’eau dans la lèchefrite qui est posée sur la sole du four. Refermez encore vite la porte. Baissez le thermostat du four à 230°C. Laissez cuire 45 min environ.
  9. Quand ils sont cuits, mettez-les sur une grille. Maintenant essayez d’attendre au moins qu’ils refroidissent !

 



15 commentaires sur “Pain marbré choco-pruneaux ensemencé au levain naturel”

  • Bonjour Marie Claire
    Vous me passionnée. Je suis fan de vous !
    Je réalise depuis 15 jours le pain au levain. J’ai des progrès à faire car la croûte est sûre. Je vais mettre un peu plus d’eau et suivre aussi les conseils donnés dans les remarques des internautes.
    J ai une question au sujet de l ail fermenté au miel. L ail fumé peut il être utilisé ? Sa consistance est proche de l ail frais..
    Merci de votre réponse et continuez à nous épauler ds nos tentatives culinaires😉

  • La photo donne envie, et c’est chouette de partager les idées de variation autour du pain Cole autour des fermentations des légumes, viandes, boissons … etc!
    Suite à la publication sur le pain au. Noisettes, j’ai testé toutes les graines que j’ai sous la main ( coriandre c’est original et sympa!) mais je n’avais pas encore testé au chocolat comme ça: ça m’ouvre un autre champ des possibles
    Merci!

  • Cela parait bien délicieux, même pour les plus grands !
    J’ai bien envie de réaliser cette recette, mais avec du levain frais, plus facile pour moi…
    Merci pour toutes ces bonnes idées. Promis dès que je « monte » à Paris je retiens un repas au restau Suri…

  • Il a l‘air délicieux avec tout ce que j‘aime, chocolat et pruneaux.
    Je réfléchis pour l‘achat d‘une pierre pour le four,
    je suis sûre que vous avez des recommandations et des conseils à me donner pour me faciliter mon achat?
    La tarte flambée pâte au levain à été un franc succès chez les aînés la semaine dernière.
    Merci pour tout vos partages.

  • Quel merveille !!!
    Voilà ce que l’on devrait appelé un bon pain au chocolat … et l’ajout des pruneaux est une excellente idée !
    Quelle saveur incroyable doit avoir ce pain …
    Je n’écris pas souvent des commentaires, mais je suis admirative, de tous ce que vous faites,
    Félicitations et à nous tous le bons pains fermentés

Répondre à Royalspider Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Pin It on Pinterest

Share This