Comment faire du fromage de kéfir de lait

Vous aimez boire du kéfir de lait ? Eh bien maintenant mangez-le ! Le plus ancien fromage retrouvé est du fromage de kéfir. C’est exactement le même que je vous propose de faire dans votre cuisine.

Si vous ne savez pas ce qu’est le kéfir de lait, lisez d’abord ICI (clic) pour connaître son histoire, puis ICI, clic pour savoir comment le préparer.

Je vous explique maintenant comment faire du fromage avec le kéfir. Ce qui est très simple : il suffit de l’égoutter. On le fait en général à travers un tissu, ou dans un tamis très fin style filtre à café permanent.

La pratique : le fromage de kéfir en 4 étapes

Il vous faudra 1 l de lait et 1 cuil. à soupe de grains de kéfir de lait (pour se procurer les grains contactez ce groupe de partage sur Facebook, clic ici. Avant d’accepter une offre, faites attention qu’on ne vous demande aucun argent hormis une enveloppe timbrée pour les frais de port).

Le lait de vache convient, mais aussi celui de chèvre ou de brebis. Utilisez du lait frais, cru ou pasteurisé. Évitez le lait industriel pasteurisé, et surtout fuyez l’UHT, ces laits sont homogénéisés, ce qui est un traitement qui annihile tous les bienfaits du lait. Le résultat serait très médiocre. Puisque vous vous donnez la peine de le faire vous-même, choisissez les meilleurs ingrédients possibles.

1-Fermentez

Mettez vos grains dans le lait à température ambiante. Si vous n’avez pas le kéfirko, n’importe quel bocal fera l’affaire. Mélangez. Couvrez. Laissez fermenter le kéfir un peu plus longtemps que d’habitude, jusqu’au point où le sérum va commencer à se séparer du caillé. Selon la température, cela peut prendre 36 à 48 heures.

ici, le sérum est bien séparé et surnage au-dessus du caillé. On n’est pas obligé d’attendre ce stade, dès qu’on voit un peu se sérum visible dans des « trous » de kéfir, à travers le verre, c’est bon !

2- Passez

Il vous suffira ensuite de récupérer les grains pour la prochaine utilisation puis de verser le kéfir dans un tamis à maille très fine. Doublez une passoire avec un tissu, ou bien utilisez un filtre à café permanent. Vous pouvez aussi utiliser un Kefirko, ça pose alors moins de problèmes, on verse directement à travers le couvercle perforé, les grains ne passent pas.

Avant d’avoir mon Kefirko j’allais à la pêche aux grains avec mes doigts en touillant dans une grosse passoire, puis j’utilisais un filtre à café permanent. C’était du bricolage, beaucoup de manipulations, et j’apprécie grandement la facilité apportée par ces nouveaux ustensiles.

Pour faciliter la séparation du caillé, on peut aussi le faire tiédir doucement dans une casserole. Ainsi l’égouttage sera plus rapide. mais surtout faites-le tiédir APRÈS avoir retiré les grains.

À gauche, le récipient qui a contenu le kéfir. Les grains sont restés dans le fond. À droite, le kéfir est dans la passoire et le petit-lait s’écoule dans le bas du récipient.

 

3- Égouttez

Ensuite il suffit d’attendre. Le niveau va descendre dans le filtre tandis que le récipient du bas va se remplir de petit-lait. Selon que vous voulez un fromage plus ou moins ferme, laissez égoutter plus ou moins longtemps.

4 -Démoulez

Il ne vous reste plus qu’à retourner le filtre sur une petite assiette, tapez un petit coup sur la table, et c’est démoulé. Pour un fromage comme ici type cream cheese, donc assez mou, cela m’a pris environ 18 heures d’égouttage.

Ensuite, on peut laisser affiner ce fromage quelques jours en cave après l’avoir salé. On peut aussi le manger tout frais, tartiné sur du pain ou des crackers, ou à la cuillère avec de la confiture.

Pour saler le fromage : saupoudrez-le de sel fin sur toutes ses faces. Le sel va faire rendre encore un peu de liquide au fromage, vous le viderez au fur et à mesure.

J’ajoute une 5° étape : Dégustez !

Le fromage de kéfir peut se déguster frais ou affiné, salé, sucré, tartiné, sur un plateau de fromages, mélangé à des fines herbes, transformé en cheesecake,  cuisiné en gratins, sur une pizza, sur des pâtes, tout est possible et c’est délicieux.

Pour agrémenter une salade ou pour l’apéritif : ces billes de fromage de kéfir aux herbes sont ultra simples et ultra bonnes.

Salez légèrement le fromage, puis mélangez-le à des herbes ciselées, faites des petites boules. Peut se faire aussi au poivre, aux noix…

Et le petit-lait ?

Il est riche en protéines, on peut le boire. On peut l’utiliser à la place du lait pour faire des crêpes, des gaufres, des pancakes, des gâteaux. On peut aussi en faire de la ricotta, mais le rendement sera médiocre (comparativement à une ricotta faire avec un sérum de caillé à présure) je vous conseille de le couper avec un peu de lait (2/3 sérum, 1/3 lait).

Et vous, vous le dégusteriez comment, le fromage de kéfir ?



118 commentaires sur “Comment faire du fromage de kéfir de lait”

  • oui j ai fait comme vous me l avais indiqué : « il faut faire le fromage de Kefir puis le chauffer dans l eau comme pour la mozza »
    j ai fais le fromage avec les grains de kefir et après égouttage j ai fais la recette de votre livre à partir de « chauffer l eau à 66° et mettre un morceau de fromage… »
    je n ai pas utilisé de présure
    du coup si j utilise la présure à quoi me sert le Kéfir? ca peut se coupler 😉 ?
    Merci

    • Si vous avez le livre, relisez le début, les chapitres explicatifs. L’effet de la présure est expliqué. le kéfir sert de ferment microbien, et la présure est le ferment enzymatique. Oui les deux peuvent se coupler. dans certains cas, la présure est obligatoire. Elle va empêcher que le fromage s’effrite et se dissolve littéralement dans l’eau chaude.
      Mais surtout, il faut faire toutes les étapes de la recette, pas seulement la fin 😉.

  • Ça y est grâce à vous je me lance dans le fromage de kefir!
    J’ ai fais du fromage frais puis du sec que J ai affiné (…affinage au ventilateur ça vaut ce que ça vaut ….) Sans pièce tempérée ni courant d air vous avez une solution ?
    J’ ai quelque petites questions :

    – comment faire de la mozza avec du kéfir

    – quand je n utilise pas mon kéfir je le laisse dans du lait au frigo mais au bout d un moment le lait s épaissi drôlement c est grave?

    – pendant cette période d attente frigo peut on mettre le kéfir dans du lait uht ? Où dans le petit lait qu on a récupéré ?

    – au frigo je laisse mon kéfir dans des sachets de thes ça me paraît plus simple (on peut faire ça?)
    Merci

    • je réponds dans l’ordre :

      Sans pièce tempérée ni courant d air vous avez une solution ?

      Non je n’ai pas de solution. Mais bon, ceci dit, on fait du fromage dans des pays où il fait chaud, en Iran, en Asie Centrale, par exemple…

      comment faire de la mozza avec du kéfir

      Il faut faire le fromage de kéfir, puis le chauffer dans l’eau comme pour la mozza.

      quand je n utilise pas mon kéfir je le laisse dans du lait au frigo mais au bout d un moment le lait s épaissi drôlement c est grave?

      Oui, le lait avec des grains de kéfir finit toujours par épaissir au bout d’un temps, plus long au frigo, plus court au chaud.

      pendant cette période d attente frigo peut on mettre le kéfir dans du lait uht ? Où dans le petit lait qu on a récupéré ?

      Le lait UHT ? C’est pas du lait. Mais vous faites comme vous voulez, je ne suis pas dans votre cuisine à regarder au-dessus de votre épaule. Vous parlez du kéfir, les grains ? si c’est les grains, ne leur faites pas cet affront du machun UHT.

      au frigo je laisse mon kéfir dans des sachets de thes ça me paraît plus simple (on peut faire ça?)

      Dans les sachets et dans le lait ? oui, je suppose.

      • Hahaha pour le chose uht!!!!
        En fait je n avais que ça ou le petit lait pour conserver mes grains …. J’ aurai pu dans le petit lait?

        • Non, il faut du lait. Le petit-lait peut convenir si c’est transitoire, un jour ou deux, le temps d’acheter du lait. Mais pas plus.

          • Outch un ratage J ai essayé de faire de la mozzarella avec du fromage de kefir
            Après 2jours d’ égouttage J ai mis un petit morceau de fromage dans de l’eau à 66° mais il n a pas filé
            Et en essayant de le replier sur lui-même il s est désagrègé
            Qu est-ce que J ai râté ?

          • Vous avez simplement mis du caillé de kéfir dans l’eau, ou bien vous avez suivi tout le processus expliqué dans mon livre ?
            Il faut un caillé à présure pour que la mozzarella réussisse. Et il y a plusieurs étapes avant de le mettre dans l’eau chaude.

        • Dans son livre, Aliments fermentés, aliments santé, Marie–Claire donne une recette de kéfir de lait. Elle écrit en outre: « Placez les grains récupérés dans un petit bocal rempli de lait pour une conservation d’une semaine, ou dans de l’eau sucrée pour une conservation plus longue (jusqu’à trois mois), et gardez-les au frigo . . .
          La dernière possibilité permet d’attendre des températures plus clémentes avant d’aller faire les courses. C’est précieux les grains de kéfir de lait.

          • En fait, depuis que j’ai écrits ce livre, j’ai essayé le lait et ça se garde très bien , mieux que dans l’eau sucrée.

  • Bonjour Marie-Claire,
    C’est vraiment très bon ce fromage de kéfir de lait (à partir de lait cru entier), j’ai fait votre recette (à la lettre). Il a fallu 48 heures de fermentation (entre 19 ° au petit matin et 24-25 ° la majorité du temps, la température en ce moment de l’intersaison pose problème pour le Kéfir de lait et le kombucha, il faut jongler !!! mais ça vaut le coup). Puis une bonne journée d’égouttage (filtre permanent à café). Nous avons dégusté ce fromage frais de kéfir assaisonné et mélangé à de la ciboulette finement ciselée avec une salade verte et des feuilles tendres de roquette (hum le nec plus ultra pour moi !). Le petit lait translucide a servi à la confection de scones (fameux dessert anglais ultra facile à faire) en remplacement du lait. C’est super bon tout ça et facile à faire !

  • Bonjour, petite question, à quelle température faut-il tiédir le kéfir sans les grains pour faciliter la séparation du petit lait? 30, 40 dégrées?
    Merci d’avance!

  • Comme la plupart des fromages sont fait à base de plusieurs ferme en différents, je me demande si on peut ajouter au lait caillé, après avoir retiré les grains bien sûr, un peu de présure ou de fromage mixé, pour avoir un fromage de kéfir hybride. Qu’en pensez vous ?

    • Le kéfir contient tous les ferments présents naturellement dans le lait. Vous pouvez ensemencer votre lait avec une cuillère à soupe de kéfir (la boisson, pas les grains), puis faire le fromage avec la présure.
      Plein d’autres recettes dans mon livre « Fromages et laitages naturels faits maison ».

  • Bonjour,
    Partant du constat que personne n’aime le kefir à boire à la maison, la question se pose :
    Faire du fromage de kefir ou du fromage frais avec présure (végétale – fleur de chardon) et petit lait.
    Lequel donne le plus de probiotiques ?
    Merci

    • Etant donné que dans un millilitre il y a environ 100 milliards de micro organismes, un peu plus un peu moins…
      Je pense que cela dépend plus de la qualité de votre lait que du mode de fabrication.

      • Merci pour les précisions.
        Par conséquent la question se pose davantage en termes de simplicité de mise en oeuvre, le kefir étant, à mon sens, un peu compliqué à utiliser (récupération des grains);

  • je souhaite des vrais grains de kefir de lait svp ou puis je m en procurer madame … avec tous mes remerciements …je suis en Alsace et pour les fetes dans le coin de la Rochelle .

    • Inscrivez vous sur le groupe Facebook En cliquant ICI CLIC car Sure ce commentaire personne ne peut vous contacter. J’ai enlevé votre numéro de téléphones du commentaire, il n’est pas du tout conseillé de laisser en clair son numéro sur internet!

  • Bonjour,
    J’ai un petit problème pour faire du « fromage » de kefir…
    J’utilise du lait cru bio microfiltré (je ne trouve que ça par chez moi) ;
    Le petit lait ne se sépare jamais du caillé ; tout reste sous forme de « bouillasse » aigre même après 4 ou 5 jours…
    Auriez-vous un avis pour m’aider à identifier le problème ?
    Merci par avance.

      • Bonjour,
        J’ai laissé plus longtemps et effectivement le petit lait se sépare du reste mais bizarrement il reste au fond (contrairement à votre photo).
        Aussi, je n’arrive pas à retrouver le renseignement dans la somme de commentaires :
        Le petit lait du kefir est-il le même que celui obtenu avec la présure ?
        Merci pour votre dévouement .

          • Je reviens juste pour dire que l’utilisation du liquide restant (dont le vrai nom n’est pas le petit lait) pour faire du pain du des crêpes donne un goût très acide.
            Je suis à la recherche d’une autre utilisation…
            Si par exemple, je mets ça dans un pot au feu, j’ai peur d’acidifier le tout ?

          • Le petit-lait, ou sérum, est le liquide qui reste après prélèvement du caillé, que ce soit un cailé à présure ou pas, c’est toujours du petit-lait. Je ne sais pas comment vous voulez l’appeler ?
            Il est acide parce qu’il a fermenté trop longtemps, mais dans le cas du kéfir c’est un peu obligé car ça met plusieurs jours souvent à se séparer.
            Si vous le trouvez trop acide pour des crêpes, je pense qu’il en sera de même pour toutes les utilisations. Vous pouvez atténuer l’acidité en ajoutant une pincée de bicarbonate, qui est basique et donc enlève l’acidité.

  • Bonjour à tous.
    Je suis novice en la matière alors voici une question que je me pose : si j’ai bien compris, la fermentation transforme le lactose en acide lactique. Est-ce que je peux en conclure qu’en étant intolérant au lactose on peux tout de même manger du kéfir de lait ? et par extension, tous les produits à base de kéfir de lait, comme les fromages frais etc … ? Merci

    • Oui, la fermentation supprime le lactose. Et de plus dans le kefir on trouve la lactase, qui est l’enzyme qui nous permet de digérer le lactose ( et qui fait défaut aux intolérants).
      Mais tout dépend du degré d’intolérance: il peut rester des traces infimes de lactose.

      • Re-bonjour Marie-Claire.
        Alors j’ai commencé à faire des recherches pour trouver du lait cru de ferme par chez moi. J’ai trouvé une ferme qui fait de la vente directe aux particuliers, mais ça n’est pas une ferme bio. Qu’en pensez-vous ? est ce que le lai cru de ferme classique fera aussi l’affaire ? car sinon je n’aurai comme autre alternative que du lait frais microfiltré, mais cela ne m’emballe pas trop !J’ai essayé de trouver le mode d’élevage de cette ferme sur le net mais je n’ai rien trouvé. Encore merci pour tout

        • Il suffit de leur demander quand vous irez chercher le lait : est ce que les vaches sortent dehors, qu’est ce qu’elles mangent ? Le bio, ce n’est qu’un label qui ne veut pas dire grand chose. Il vaut mieux de bons produits pas bio cultivés près de chez soi que du bio inconnu qui vient de loin

          • Bonjour Marie-Claire.

            Je suis entièrement d’accord avec vous, manger local a toujours était ma préférence.

            J’habite en rase campagne loin de tout, mon plus proche voisin est un fermier qui élève des vaches laitières. Seulement voilà même si aux beaux jours les vaches sont laissées en pâturage , l’hiver elles sont nourries aux foins ensilés. Et à l’odeur nauséabonde de l’ensilage qui se répand jusqu’à chez moi, il n’y a pas besoin de vous faire un dessin …

            Suite à mes recherches, j’ai trouvé un fermier qui pratique  » sainement  » et naturellement. Mais il se trouve à 50kms de chez moi, alors avec les petites routes sinueuses de montagne par ici et l’hiver arrivant … vraiment dommage car il vend son lait à 0.50€/L !

            Du coup j’aimerai avoir votre avis, est-ce que l’on peut congeler le lait cru de ferme ? peut-être après l’avoir fait bouilli ? Pour le consommer rapidement bien sûr et non pas 3 mois après 😉 Ainsi je ne me déplacerai que tous les 15j par ex.

            Merci

  • Bonjour,
    Est-il possible d’utiliser le liquide d’égouttage du kefir comme ferment à fromage (en utilisant de la présure) ?
    Merci par avance.

    • Cliquez sur le lien, et sur la page sur « order now » qui signifie « commandez maintenant » et vous tombez sur la boutique de vente en ligne.

  • Bonjour
    J’ai fait plusieurs expériences de fromage frais qui étaient très bon du « koursin » et un fromage frais nature salé très réussi aussi j’aimera maintenant tenté des fromages plus sec et un peu plus affiné.
    Je me demandais si on pouvait après une fermentation un peu longue de 2 à 3 jours à température ambiante , remettre le lait fermenté sans les grains pour une seconde fermentation à température ambiante de 2 à 3 jours également. Ceci dans le but d’obtenir un caillé qui se tient mieux pour pouvoir ensuite faire affiner le fromage pour obtenir un genre de crottin un peu sec.
    Merci pour votre livre et votre site que j’aime beaucoup.

    • Des recettes de fromages sont dans mon livre « Fromages et laitages naturels faits maison ».
      Ave le kéfir, oui, vous pouvez laisser fermenter jusqu’à ce que le caillé se sépare complètement du sérum.
      Mais sans présure, on n’obtient pas un caillé ferme qui se tient. Ça sera toujours friable.

  • Bonjour,
    J’ai succombé au cheese maker de kefirko mais à l’usage je rencontre quelques difficultés. En l’occurence mon kéfir de lait ne reste pas dans le tamis pour le fromage mais s’écoule complètement. Il ne reste pas grand chose dans le tamis et ce n’est pas du petit lait que je récupère dans le fond du récipient mais bel et bien mon kéfir de lait…des conseils? Merci d’avance!

    • Je pense qu’il faut laisser fermenter votre kéfir de lait plus longtemps avant de le verse dans le filtre. N’hésitez pas à attendre plusieurs jours. Il doit être bien grumeleux.

  • Bonjour,
    En appliquant les recettes de vos livres nous faisons maintenant nos yaourts, le kefir d’eau et de lait(vache) et quelques légumes fermentés.
    Mais voila nous ne trouvons aucun lait de brebis et/ou de chèvre bio cru uniquement du lait certes bio mais stérilisé (pas HUT)
    puis je faire des yaourts et du kéfir avec sans que cela ne gâche les bienfaits de ces produits (il n’y a même pas de lait simplement pasteurisé)
    merci de votre réponse
    cordialement

      • J’ai lu tous vos livres, et c’est la raion de ma question mais, et c’est vraiment très décourageant, il est vraiment impossible dans notre région près de Carcassonne de trouver du lait bio cru entier de brebis ou de chèvre juste de temps à autre du lait de vache, ce que nous n’aimons pas.
        QUE PEUT DONNER DU LAIT ENTIER BIO (vendu par biocoop) mais stérilise (pas UHT du moins non mentionné sur l’emballage)
        aurons nous un résultat et celui ci conservera t il encore quelque vertus benefiques
        Merci de votre réponse
        Cordialment

        • Résultat : oui.
          Vertus bénéfiques : non.
          Comment un produit mort et et traité par des procédés industriels, aux composants séparés puis reconstitués, peut-il avoir des vertus bénéfiques ?

  • Bonjour
    J’ai reçu mes grains de kefir de lait il y a peu de temps et je m’essaie au fromage.
    Je rencontre un petit souci lorsque je filtre pour reçuperer mes grains le caillé et le sérum se mélange et j’ai du mal de les séparer à nouveau alors que dans le bocal avant de retirer les grains le caille et le sérum sont vraiment bien séparé le sérum au fond et le caillé en haut …
    Avez vous un conseil à me donner une astuce qui pourrait résoudre ce problème ?!
    Merci d’avance

  • Bonsoir, Madame !
    Pourriez-vou s’il vous plaît m’éclaircir un doute ? Je voudrais savoir si on peut faire du tofu lactofermenté chez nous.
    Est-ce qu’on peut fermenter un tofu comme on fermente un légume, ou je dis une grande bêtise ?

    Merci infiniment,
    Vânia

    • Non, ce n’est pas du tout une bêtise, on a le droit de se poser la question ! Mais non, on ne peut pas, car pour faire la même chose que ce qui est vendu dans le commerce comme tofu fermenté, il faut des bactéries spécifiques. Le tofu n’ayant en lui-même pas de bactéries.

      • Bonjour et merci de m’avoir répondu ci vite !
        Et si on fait avec du kefir d’eau, et au lieu de mettre de l’eau, on met du lati de soja ? Est-ce que les bactéries des grains de kefir vont lactofermenter le lait de soja ?
        Merci beaucoup ! Maintenant, je veux fermenter tout…hehe !

  • C’est tellement bien vendu que un sponsoring aurait été mérité ! Et je pourrais dire pareil du reste de votre blog qui ouvre de nouveaux horizons culinaires 🙂 (et qui rend la mise en conserve des surplus du jardin bien plus rapide)

    J’ai finalement recu le mien (et des graines de kefir de lait) que j’avais commandé il y a quelques mois, après lecture de vos billets sur le kefirko et fromage de kefir, et le matériel fait plaisir à prendre en main ! Mon kefir de lait est en cours de fermentation puis direction le Kefirko Cheese Maker demain ou apres demain pour tester ce fameux fromage de kéfir.

    Et j’ai aussi hate de gouter le kefir de lait maison, le kéfir de lait industriel vendu en supermarché en Russie était moyennement convaincant gustativement (et probablement nutritionellement aussi).
    D’ailleurs pour ceux qui veulent explorer le lait, les russes/ukrainiens/… ont un yaourt a boire appelé ryazhenka avec un gout très intéressant (pour faire court c’est du lait fermenté avec les mêmes bactéries que le yaourt puis cuit très longtemps à basse température)

    • Merci.
      Si je peux me permettre, pour la ryazhenka , le lait est d’abord cuit très longtemps, puis ensuite fermenté, soit avec du kéfir, soit avec du yaourt ;-).

  • Bonjour,
    En ce qui concerne le fromage de kéfié de lait j.ai une question : on retire qqs grains de kefir pour l’an prochaine fois et le reste qui provient de l’egouttage et sera le fromage c’est la même chose chose que les grains?
    Merci

    • 1 °) Vous retirez les grains, vous pouvez tout de suite les remettre dans du lait pour faire une nouvelle boisson kéfir ou un nouveau fromage.
      2°) Ce qui reste dans le récipient après avoir ôté les grains, vous le passez dans un filtre fin. Vous allez obtenir une partie solide dans le filtre, c’est le fromage. et une partie liquide, c’est le petit-lait.

        • Vous avez mis les grains dans le lait au début, vous savez donc à quoi ils ressemblent. Et vous avez remarqué qu’ils sont durs, ils ne s’écrasent pas alors que le caillé est tout mou et s’écrase facilement.
          Secouez le tout, puis versez dans une passoire à gros trous. Les grains resterons dans la passoire. (c’est là qu’on voit l’utilité du Kefirko, en réalité, quand on doit repêcher les grains… 😉 )

          • en lisant votre article sur le Kefirko… j ai décidé illico de reprendre la fabrication de kéfir (j avais fini par abandonner vu le nombre d outils , la vaisselle, la difficulté de récupération des grains ….. !) . Livraison en 10 jours… Top. Mes grains sont déjà en cours de revitalisation…. Merci bcp pour ce renseignement qui change la vie !

  • En Russie on prend le kéfir et on le met dans une casserole à feu pas très fort, quand le petit lait se sépare du kéfir on prend le caillé, on verse dans l’étamine et on laisse le petit lait s’écouler et on obtient le « tvorog » fromage blanc russe.

          • j’ ai 2 de vos livres dont aliments fermentés aliments santé
            et pour le fromage frais vous utilisez de la présure et je ne souhaite pas m’ en servir
            c’ est pour ça que je me suis tournée vers le kéfir de lait
            je vais chercher votre livre pour voir si j’ trouve mon bonheur dans vos recettes
            merci pour tout c que j’ ai appris grâce à vous
            ANNY

    • Bonjour Marie-Claire,

      Un grand merci pour votre blog et vos livres qui m’ont permis de découvrir des saveurs réellement inconnues.
      Un appareil appelé « Kuvings power fermenter » sur le site crudijus promet de réaliser des fermentations parfaites et maîtrisées. Avez-vous eu connaissance de celui-ci et pensez-vous qu’il puisse apporter quelque chose de plus ou une aise réelle ?

      Merci

  • Bonjour Marie-Claire,
    Je souhaite commander un kefirko cheese maker mais je ne le vois pas en vente encore… Je me trompe ?
    Merci pour votre réponse et votre magnifique site !

    • bonjour,
      je suis intéressée par le Kefirkoo cheese maker mais j’hésite car sur le site de précommande il faut indiquer son numéro de carte bancaire, est ce que c’est vraiment fiable, d’autre part nous sommes en avril et ce n’est toujours pas commercialisé, qu’en pensez vous? Merci de votre réponse.
      Votre blog est une mine d’or, un grand merci .

      • Moi j’ai reçu cette semaine celui que j’avais commandé et payé lors de la campagne de crowdfunding.
        Pour la carte bleue, avez vous vérifié que le petit cadenas figure bien sur la barre du navigateur ? Et sinon, je me semble qu’il y a la possibilité de payer par PayPal aussi, c’est actuellement le moyen le plus sûr de payer sur internet.

    • Le kéfir n’est pas laxatif. Mais comme il vient travailler avec les bactéries de notre flore intestinale, un abus peut avoir cet effet.
      Donc la réponse à la question : selon les personnes, pas chez tout le monde, le kéfir bu à fortes doses, (des litres) peut avoir un effet laxatif.
      A ma connaissance, il n’y a pas de contre-indication au kéfir bu de façon raisonnable, un ou deux ou même trois verres par jour, mais je ne suis pas médecin. Donc si votre question sous-entend une pathologie quelconque, demandez impérativement à un médecin.

  • Bonjour je test pour la première fois le fromage. Au bout de 5 jours à température ambiante le caillé n’est toujours pas descendu sous le petit lait ? Dois je continuer l’attente ?
    Merci

    • Ça dépend de la température ambiante en fait. Si elle est inférieure à 20 °C c’est effectivement plus long. Mais est ce que vois voyez à travers le verre des genre de « poches » ou de « trous » de petit-lait. Si oui, c’est que c’est bon, vous pouvez filtrer.

  • Bonjour !
    un grand merci pour votre blog ! wahoo c’est du beau boulot 😉
    j’ai récupéré des grains de kefir de lait et j’aimerais me procurer un Kefirko + l’accessoire pour le fromage sauf que le financement participatif est terminé et que tout l’ensemble ne me semble pas être déjà en vente.
    Pouvez-vous svp m’indiquer ou trouver l’info qui récapitule l’offre de cette entreprise et les produits qu’il est possible d’acheter dès aujourd’hui ?
    merci beaucoup !

  • je suis de la tunisie tres douee du fromage j ai fais la ricotta avec votre formule vraiment extra mais c est un peu fort parce que je n ai pas enleve le beurre et il y a des petits grains de la ricotta au lactoserum que je n ai pas pu les ramasser merci

    • Oui, c’est normal, on perd toujours un peu de ricotta au début du filtrage. (Moi je trouve ça meilleur quand c’est un peu fort 😉 )
      On peut aussi faire du beurre avec le lactosérum mais il en faut beaucoup beaucoup. Bonjour de la France à la Tunisie !

  • Bonjour Marie-Claire, ça parait très bon 🙂

    Par contre, pour moi, ça ne s’est pas du tout présenté comme sur votre reportage photo :
    – Le liquide était au-dessous du lait fermenté (et non au-dessus comme sur votre photo)
    – J’ai passé le tout dans une petite passoire plastique (je n’ai pas utilisé le filtre du kéfirko car je pensais que c’était devenu trop épais pour passer). Comment faire à présent pour récupérer mes grains ? j’ai peur de les confondre avec mon fromage !

    Par ailleurs, comment se procure-t-on le petit égouttoir du kéfirko ? celui que j’ai acheté était vendu avec un presse agrumes et pas de passoire (donc parfait pour le kéfir de fruit, mais pas adapté pour le kéfir de lait).

    Merci d’avance 🙂

    • Le kefirko est parfaitement adapté au kéfir de lait, celui que vous buvez.
      Mais pour faire du fromage, si vous lisez l’article depuis le début, c’est expliqué comment pré-commander le cheese-maker.

      Le liquide en dessous, c’est que vous n’avez pas attendu assez longtemps. Au bout d’un moment, le caillé tombe au fond.
      Le kéfir ne donnant pas un caillé solide, ça passe parfaitement dans le couvercle-filtre (la partie colorée du kéfirko). Utilisez la moitié avec les gros trous. Mélangez éventuellement avant de faire couler, et aucun problème, ça passe, seuls les grains restent

      Pour récupérer les grains, maintenant, il faut y aller avec les doigts, je ne vois pas d’autre alternative.

    • 2 méthodes :
      • Prenez de la crème liquide prélevée sur du lait cru. Mettez quelques grains de kéfir de lautdedans, et attendez 24 heures, puis retirez les grains.
      • Mettez un peu de kéfir de lait dans la crème (environ 5 %).

  • bonjour MARIE CLAIRE
    à mon tour de me lancer dans le fromage de kéfir
    j’ ai hâte d ‘y gouter merci pour votre pas à pas
    très bien expliqué
    ANNY

  • Bonsoir,

    J’ai reçu aujourd’hui des grains de kéfir de lait! C’est tout nouveau pour moi, j’en apprends bcp sur votre magnifique site! Merci.
    J’ai été chercher mon lait à la ferme ce soir et j’aimerai tenter le fromage frais. Puis-je l’utiliser directement? Ou le laisser au repos une nuit le temps que la crème se sépare (du coup je dois l’écrémer?) ?
    Merci pour vos précisions 🙂

  • J’ai réussi à faire du fromage avec du lait de vache mais j’aimerais surtout pouvoir en faire avec du lait de chèvre ou de brebis, ce qui, malheureusement, s’est toujours soldé par un échec. Pouvez-vous me dire si, de votre côté, vous avez déjà fait du fromage avec du lait de chèvre ou brebis ?

  • Merci Marie-Claire, j’ai réalisé un délicieux fromage avec du lait cru. Est-il possible de réaliser du tofu lactofermenté à partir de lait de soja et du kéfir de lait ? Ou faut-il partir de tofu dèjà prêt et le surir dans une solution salée par exemple à 30 gr par litre d’eau? Merci par avance de votre réponse.

    • Le tofu fermenté n’est pas simplement du tofu qu’on laisse dans de l’eau salée. Il faut des ferments spéciaux pour faire cela.
      La boisson au soja mise en présence de kéfir ne donnera pas du tofu. Le tofu se fait avec en ajoutant du chlorure de magnésium dans la boisson au soja.
      (On n’a plus le droit d’appeler lait ce produit du soja, et c’est très bien car ce n’est pas du lait).

  • Bonjour Marie-Claire,

    merci pour toutes ces bonnes idées.
    Mon petit fromage est en trains de s’égoutter depuis au moins 12 heures. Et dans le bocal dessous, j’ai du liquide mais qui est en deux parties.
    Une couche jaune très liquide
    et une bonne grosse couche blanche dessous, bien liquide aussi.

    Alors laquelle des deux couches est le petit lait? La jaune? la blanche? C’est par curiosité!!
    Le tout?

    Pour l’utilisation je pense que je vais secouer le tout, goûter et faire certainement une brioche.
    Mais je voulais savoir si je n’avais peut être pas assez attendu la fermentation du kefir avant de le filtre. Bah, quoi qu’il en soit, ce sera bon.

    MErci encore.

    ALEKP.

    • Selon la finesse de la passoire, il peut y avoir un peu de kéfir qui passe. La couche blanche opaque est du kéfir. le petit-lait est jaune et translucide.

      Ce qui sera bien avec la passoire de Kéfirko, c’est qu’elle est ultra fine et ne laisse pratiquement rien passer.

  • Bonjour,
    Très intéressée par le Kefirko j’ai cliqué pour participer mais toutes les propositions sont en anglais et en dollars.
    Je ne parle pas anglais. Comment faire pour comprendre ce qui est proposé et participer en commandant l’article ?
    Merci.

    • Vous pouvez utiliser la traduction google, ici clic. même si ce n’est pas une traduction littéraire, ça permet de comprendre.
      Le dollar doit être à 90 centimes, quelque chose comme ça.

  • Merci Marie-Claire pour cette nouvelle recette.
    J’avais découvert qu’il était possible de faire du fromage à partir de kéfir mais je ne savais pas qu’il s’agissait d’une pratique ancestrale !
    Je vais certainement m’y mettre alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Pin It on Pinterest

Share This