L’étuve Brød & Tailor : pliable et fort utile

Je possède cette étuve depuis maintenant plusieurs années et je la trouve tout simplement formidable. Je ne peux plus m’en passer, pour faire le pain surtout. En hiver durant lequel ma cuisine est fraîche, elle m’est indispensable. Si vous deviez acquérir un seul appareil pour vos différentes fermentations : c’est celui-là, sans hésiter.

Fini les bricolages pour garder le levain au chaud, box internet, boîte en carton de récupération et bouillottes d’eau chaude, four éteint avec la lampe allumée… J’y fais pousser mes pains, brioches, et bien sûr les rafraîchis du levain. Plus de risque d’oublier que le levain est dans le four alors qu’on l’allume pour un préchauffage (expérience vécue).

 J’y fais aussi des yaourts quand je les veux en grande quantité (on peut mettre au moins 50 pots, ou plus si on fait plusieurs étages ! ) Je l’utilise encore pour certains fromages pour lesquels on a besoin de garder la préparation à une température précise durant une durée assez longue, ce qui est fastidieux au bain-marie. Elle permet aussi de faire le tempérage du chocolat au degré près, pour les pâtissiers amateurs.

La température se règle au degré près jusqu’à 50°C.  Moi j’ai un ancien modèle. Les nouveaux sont encore mieux, ils sont équipés d’un thermostat qui permet aussi de faire des cuissons mijotées à basse température.

De plus, si on a une toute petite cuisine : l’étuve se replie après usage et ça n’est pas très encombrant. Ça se glisse facilement sur une étagère ou au-dessus d’un meuble. 

Comment ça marche ?

Elle est composée au fond d’une plaque chauffante, une grille se place dessus et il y a un petit récipient plat dans lequel on peut mettre de l’eau si on veut créer un environnement humide (utile pour que la pâte à pain ne croûte pas). Les bords repliables s’installent facilement d’une seule pain, et le couvercle se pose dessus. La température intérieure est réellement celle qui est indiquée, j’ai mesuré.

On la trouve sur plusieurs sites, par exemple ici, clic sur Meilleur du chef, chez Boulanger, ou ailleurs, vous êtes assez grands pour faire une recherche sur internet.

Voici le site de la marque, CLIC, où vous pourrez voir une petite video, et avoir accès à la notice.

Je précise que je ne gagne rien en faisant cet article, que la marque ne m’a rien demandé et ne sait même pas que j’existe. J’ai acheté mon étuve avec mes sous, je partage simplement mon avis sur cet appareil.



63 commentaires sur “L’étuve Brød & Tailor : pliable et fort utile”

  • Témoignage : J’utilise depuis plusieurs mois, (voire années ?) ce matériel pour ma pâte à pain et j’en suis extrêmement satisfaite. Je n’ai aucun intérêt avec cette société américaine ! Un peu fragile : les petites croix qui tiennent la grille pour le rangement.

  • Bonjour Marie-Claire,
    Je tenais à vous remercier pour vos conseils avisés et votre excellente vidéo sur le pain au levain.
    Pour le levage j’ai construit à très peu de frais une étuve qui me donne toute satisfaction. Pour cela j’ai utilisé un vieux micro-ondes à la réforme. J’ai ôté le mécanisme et l’antenne (l’opération demande de la prudence car il y a de la haute tension) et conservé uniquement l’enceinte et le cordon électrique. J’ai capitonné l’intérieur et utilisé un fil résistif (qui sert habituellement au chauffage des couveuses) pour le chauffage. Un petit thermostat à sonde déportée qui commande la résistance et pour moins de vingt euros voila une étuve qui me permet de lever mes pâtes et de faire mes yaourts. J’y ai même ajouté un petit programmateur de prise de courant dont je n’avais plus l’usage et je peux faire démarrer et arrêter l’étuve à ma guise. Voila ! Merci encore pour vos précieux conseils…

  • Bonjour , je découvre votre site ce matin. Un vrai plaisir. Je recherche des infos sur le levain et ça ne manque pas sur internet. Vous avez concentré l’ensemble de mes recherches dans vos tutos et commentaires. Je vais me lancer dans cette aventure du levain. Ma première tentative est un petit échec. Un ensemble de choses probablement dont le maintien à une température de 30/35degres (merci pour l’info de l’étuve). Avez vous un avis sur les pâtes a pizza au levain ou faites les vous a la levure fraîche. ? Un plaisir de vous regardez

    • Je fais tout simplement une pâte à pain pour les pizzas. Oui, au levain. Parfois quand je fais le pain, c’est la moitié de la pâte que je prélève et qui va dans les pizzas du soir. 😉

  • Bonjour
    Bravo pour ce blog 👍 une vrai une mine d’or pour les recettes et la santé
    Est ce que cette étuve peut servir à faire de l’ail noir?

      • Bonjour, j’ai acheté cette étuve suite à la publication du billet de Marie Claire et en effet, il y a la recette pour faire de l’ail noir avec ce nouveau modèle qui a une fonction cuisson lente. J’en profite pour remercier à nouveau Marie Claire pour ces conseils, l’etuve fonctionne très souvent pour le levain et les pousses du pain.

    • Oui, apparemment, puisque le process est indiqué en page 65 du mode d’emploi de l’etuve (en cherchant un peu sur le net, vous trouverez ce mode d’emploi à télécharger en .pdf et pourrez voir si cela correspond vraiment à votre attente 😉)

  • Si la température de la pièce en été est de 30° ou plus la chambre de pousse permet-elle de garder la pâte ou le levain à la bonne température (25°)? Merci

  • Bonjour. Il y a quelques années je vous ai beaucoup sollicité concernant le Pain au levain. Puis avec le boulot c’est pas tjrs facile de faire du pain au lev1. De plus ma fille aime le pain au lev1. Donc j’ai refait du levain pdt une semaine puis Dimanche dernier j’ai suivi votre recette avec 500g de farine.et 150g de levain chef conservé au frigo dans le petit bocal qui va bien avec le caoutchouc. Début 7h et cuisson vers 17h toi à bien fonctionné. J’ai même réussi à avoir un pain alvéolé. Maintenant je voudrais faire avec 1000g de farine et la je coince un peu ( faut-il faire 2 rafraîchis et quand ? Du coup si je fais 2 rafraîchis à 7h ça va me prendre plus de temps ? G bien essayer la calculette mais ça ne dit pas comment gérer le levain). Je vais donc avoir besoin de vos conseils si vous le voulez bien. CDLT. Didier

    • Pour 1 kilo de farine, il vous faut 300 g de levain, donc, la veille ou quelques jours avant, faites un rafraîchi pour avoir les 300 g nécessaire, voue le remettez dans un bocal (plus grand, évidemment) et le jour du pain, vous ferez tout pareil qu’avant, sauf que les quantités sont doublées.

  • Encore une question : lorsque vous mettez le levain vous mettez aussi de l’eau dans cette étuve ? si tel est le cas donc il y a de la vapeur car ayant un four combi vapeur de bonne marque avec fonction levée du pain et cuisson du pain avec vapeur, je me demande si finalement mon four ne suffit pas pour lever mon levain par exemple avec la fonction vapeur et réglée à 25-26 degrés ?

    • Moi personnellement, je ne mets pas d’eau car l’air de ma maison n’est pas trop sec. Mais si l’air est sec, oui on peut mettre de l’eau.

      Il est clair que si votre four a une fonction levée du pain, cet appareil est totalement superflu pour vous.

      • Merci. J ai un levain sans gluten capricieux…mon levain chef avait bien pris puis une fois utilisé je l ai mis au frigo car je ne fais pas chaque semaine du pain et quand je l ai repris, je l ai mis a température ambiante plusieurs heures avant de le rafraichir mais rien n’y fait même 2 jours après. J ai testé dans le four préchauffé à 30 degrés puis éteint. Dans ma salle de bains ou il fait env. 24 degrés et mon four fonction levée de pâte avec vapeur est à 35 degrés et pas possible de diminuer, cela semble trop élevé comme température pour le levain ? Je me demandais si cette étuve fait réussir a chaque fois son levain (tout type de levain)? A quelle température mettez-vous votre levain dans l étuve ? Merci

        • Ce n’est pas l’étuve qui « fait » réussir un levain. Encore fait-il que vous ayez la bonne farine, les bons gestes, etc. L’étuve sert uniquement à maintenir le levain au chaud.
          La température idéale est aux alentours de 27°C.

  • Bonjour,
    Cet appareil à l’ai très intéressant. Cela signifie que pour le levain, il suffit de sortir la quantité désirée du frigo, de le nourrir et le mettre pendant 3h dans la chambre de pousse et c’est suffisant pour utiliser son levain qui aurait dormi 1 semaine par exemple ? ou faut-il tout de même le nourrir au moins 2x avant de l’utiliser ? et dans ce cas si on doit le nourrir 2x, ou laisse-t-on le levain qui au bien levé dans la chambre de pousse ? toujours dans la chambre de pousse allumée ?
    Et si on veut refaire un levain chef, on le laisse pendant plusieurs jours dans la chambre de pousse en le nourrissant chaque jour ? Merci car cela me questionne avant d’acheter cet appareil.

    • On ne nourrit pas son levain, on le rafraîchit. On laisse le levain dans la chambre de pousse chaque fois qu’on le rafraîchit, donc quand on a besoin qu’il soit au chaud. Bref, quand il doit travailler.

      Si vous faites 1, ou 2 ou x rafraîchis avant de l’utiliser, il sera dans la chambre de pousse le temps de pousse de ces 1, ou 2 ou x rafraîchis. Puis la pâte à pain y sera aussi.

      Pourquoi voulez vous refaire un levain chef si vous en avez déjà un ? Mais oui, tant que le levain doit pousser, cette étuve permet de le maintenir à une température suffisance si l’air extérieur n’est pas assez chaud.

  • Bonsoir Marie-Claire,
    Je viens d’investir dans cette chambre pour avoir davantage de maîtrise sur la pousse de mes pains au levain, mais je suis tentée également par la fabrication de yaourts maison (chose que je n’ai jamais faite jusqu’ici). La chambre permettant de faire pas mal de pots en une seule tournée, pouvez-vous m’éclairer sur la durée de conservation de ces yaourts ? Merci à vous.

      • 3 semaines, ils n’auront pas le temps de les atteindre non plus à la maison ! .. J’ai une petite question supplémentaire : dans la chambre de pousse, faites-vous la cuisson des yaourts pots fermés ou pots découverts ? Sur le mode d’emploi B&T, il est précisé que les pots doivent être fermés, mais je suis dubitative. Merci pour vos lumières, Marie-Claire.

        • On ne cuit pas des yaourts !
          Moi je fais l’incubation pots ouverts, à cause de la condensation qui produirait de l’eau sous le couvercle.

        • Je préchauffe mon étuve à 49° pendant que mon lait chauffe.
          Je le laisse bouillonner pendant 15 minutes puis j’éteins le feu. Une fois que le lait atteint 55°, j’en mélange une tasse avec 3 cuillères à café de yaourt puis j’ajoute le reste du lait.
          Je mets dans les pots que je place dans l’étuve, je baisse à 43° et je laisse pendant 3 heures.

          • Un grand merci pour votre réponse détaillée, Stéphanie ! Elle me conforte dans les corrections que je comptais apporter au process de la recette proposée par Brod & Taylor.
            J’ai fait ma toute première fournée hier en suivant leurs indications : 49°C pendant 1 h, puis 30°C (normalement pendant 1 heure également). Mais au final, il a fallu que je laisse les pots toute la nuit dans l’étuve pour obtenir un yaourt assez liquide, plus proche du brassé que du bulgare 🙁 Il est évident que 30° ce n’était pas suffisant !
            Et je prends note du fait que vous laissez bouillonner 15 mn avant d’éteindre le feu.
            Encore merci à vous 🙂

          • Il est inutile de faire « bouillonner » le lait, il suffit qu’il reste à plus de 80 °C (à cette température ça ne bouillonne pas). Pour les températures vous y arriverez par tâtonnements. Moi j’ai eu de bons résultats avec 1 heure à 49°C, une heure à 40 °C et une heure à 30°C.

          • Stéphanie, j’ai oublié de vous demander : dans votre process de fermentation, les pots sont-ils ouverts ou fermés dans l’étuve ? Merci.

          • Comme le dit Marie Claire, ne mettez pas les couvercles.

            3 heures à 43° me donnent des yaourts très fermes comme je les aime.
            J’avais fait comme vous l’aviez dit, Marie Claire, mais je n’étais satisfaite.
            J’ai fait quelques recherches sur internet et j’ai vu que la meilleure température était 43° et ça me convient mieux.

          • bonjour Marie-Claire
            je rebondis sur la cuisson des yahourts dans l’étuve, c’est à dire en ambiance sèche?
            car pour mon premier essai je les ai mis au four vapeur à 40° , donc la chaleur tournante devrait faire l’affaire?
            le problème, il faut d’abord consommer avant de refaire…
            ai fait le premier apfelstrudel non pro. en divisant les proportions c’est pas mal….
            belle journée et gardez vous bien
            fernand

          • Non, nooooon les yaourts ne cuisent pas dans l’étuve, ils incubent. Est-ce qu’un bébé cuit dans le ventre de sa mère ? 😉
            Dans l’étuve je ne met pas d’eau pour les yaourts, ça ne sert à rien. je met seulement l’eau pour les pâtes levées qui risqueraient de croûter).
            Merci, Bonjour à l’Alsace où je ne suis pas retournée depuis longtemps !

          • Je reviens juste pour faire un petit retour d’experience suite aux bons conseils de Stephanie et Marie-Claire. Résultat de mon 2e essai : 3 litres de yaourt ferme et delicieux, confectionné avec du bon lait cru (j’ai la chance d’habiter à la campagne dans l’Allier) en suivant le process indiqué, à savoir :
            – étuve (sans bac à eau) préchauffée à 49°C,
            – lait chauffé 12mn entre 80 et 85°C,
            – ajout du ferment (sacré Fernand 😁) une fois le lait retombé à 45°C,
            – mise en incubation dans 4 bocaux de 750g pendant 3h15 à 43°C
            Résultat impeccable 👌🏻 Encore merci Mesdames, le rayon yaourts du supermarché n’est pas prêt de me revoir venir…

  • Bonjour Marie-Claire
    Un grand merci pour votre travail et pour le généreux partage dont vous nous faites profiter.
    Utilisez-vous l’étuve B&T pour fermenter les légumes ? Si oui, quelle est votre technique ?
    Encore merci

  • Merci Marie-Claire pour vos conseils, vos livres, vos recettes, quel bonheur!
    J’ai commandé l’étuve suite à votre article et c’est vraiment fabuleux! Mon levain aime les petits séjours au chaud et mes pâtes n’ont jamais aussi bien levé! Merci pour le partage 🙂

  • Et voila, l’étuve est attendue pour mercredi ! avez vous expérimenté la cuisson basse temperature dans cet appareil ? mon fils m’a bricolé un systeme pour cuisson sous vide basse température, c’est fort pratique, je me demande si l’étuve peut jouer le meme role ?

  • Bonjour et merci pour tout.
    j’ai acheté une étuve et les blinis étaient parfait: chantants. j’ai une question pour les pain les bannetons ne souffrent-ils pas de l’humidité surtout si on met la toile?
    merci pour votre réponse
    Laurie

  • Bonjour marie-claire !
    Chauffant ma maison à bien moins de 20°C, peut-on mettre les bocaux de légumes lacto-fermentés pour la première semaine ?
    Votre site est une magnifique découverte !

  • Bonjour.
    J’ai acquis le Brod & Taylor à la fin du mois de novembre et j’en suis tout à fait satisfaite.
    Depuis que je l’ai, finies les températures aléatoires ambiantes où mon levain puis mon pain avaient du mal à monter et les catastrophes dans le four, four qui peut servir à autre chose qu’à faire lever la pâte.
    Mes yaourts sont extra fermes et vraiment délicieux.
    J’ai le dernier modèle, celui qui peut cuire à basse température mais je n’ai pas encore essayé ce programme.

    J’ai vu que certains avaient acheté la grille sur wismer. fr mais je ne l’ai pas vue. Je pense qu’elle est vendue avec l’appareil et ne peut pas être acheté à part.
    Elle semble disponible sur le site colichef.fr mais je ne connais pas ce site et ne sais pas ce qu’il vaut.
    Quelqu’un a un avis ?
    Sur quel site avez-vous acheté la grille (et uniquement la grille), svp ?
    Merci d’avance
    Joyeuses fêtes de fin d’année.

  • Je suis d’accord avec l’utilité de cet outils pour ceux qui font fermenter les choses.
    Depuis que je m’en suis fait une, j’ai retiré une multitude de variables que je ne controllais pas quand je me fais du pain.
    D’ailleurs, c’est tellement pratique, on peut s’en servir pour autre chose. Moi je démarre mon hydromel dans mon étuve.

  • Bonjour
    Si l’on veut faire des économies par les temps qui courent, on peut aussi utiliser un bon vieux carton avec une ampoule à incandescence, ça marche super pour moi depuis de nombreuses années. On arrive à monter jusqu’à 45-50° et on règle en ouvrant plus ou moins le carton.

    • C’est exactement ce que j’ai : une boite d’imprimante posée sur le chauffe eau avec une ampoule et un mini thermostat qui allume ou éteint l’ampoule suivant le besoin. Rien de bien compliqué …

  • Super info, Marie-Claire ! J’en suis ravie – il m’en faut un et j’y vais tout de suite chercher à l’acheter !
    Quelle superbe idée. Encore merci pour toutes vos infos et toutes vos astuces. Très bonnes fêtes.

  • Mille mercis pour cette recommandation ! Je vais voir comment je peux me procurer l’appareil là où j’habite !
    Et tous mes bon voeux pour l’année à venir : prenez soin de vous et de ceux que vous aimez !

  • marie claire merci pour cette idée, je vais commander, je suis en train de lire ton livre ni cri ni cuit, une petite merveille , tres bonnes fêtes malgré nos restrictions

  • Merci pour votre article mais bon même si ça rend service, ça fait encore un truc de plus qu’il faut mettre quelque part…
    … ET PUIS LE PRIX ! Hallucinant, 199€ pour une résistance, thermostat et 4 côtés en plastique !

    • Oui c’est à peu près le même prix que le Kuvings qui est tout petit et qui rend bien moins de services !!!

      C’est vous qui voyez, hein, c’est un investissement, à chacun de calculer comment ça peut lui rendre service ou être inutile.

  • Bonjour Marie-Claire, j’ai aussi cette petite merveille, et je la trouve vraiment pratique. J’y fais surtout mes yaourts et de temps à autre lever mon pain, ou mes brioches. Il ne faut pas hésiter à commander une seconde grille au moment de l’achat. On la trouve aussi sur Wilmer.fr.
    Bonne continuation et encore merci pour tous vos conseils si précieux.

    • bonjour Marie Claire
      mon premier commentaire a du passer a la trappe.
      je suis entrain d’étudier cette étuve qui a l’air nickel mais je travaille avec 2 plaques 30/40 (500g de farine me donne 4brioches ou wienachstolle) .
      peut-on mettre un étage?
      merci et Joyeux Noël

      • je n’avais pas encore lu ni approuvé le précédent commentaire, maintenant c’est fait 😉 Oui dans les nouveaux modèles on peut mettre un étage. Mais vérifiez les mesures de ce nouveau modèle, le mien fait 32 X 38 dimensions intérieures …

    • Bonjour Christiane, Merci pour votre conseil de second grille. Par contre pour ceux qui veulent suivre le lien le nom du site que vous avez marqué est erroné – j’ai trouvé qu’en fait c’est wismer.fr et non wilmer. Bien à vous.

  • Marie Claire vous avez encore de l’avance….
    je venais justement de « bidouiller » une étuve avec une couverture chauffante….
    ça marche bien mais pour le chocolat, il va falloir que je trouve autre chose..
    joyeux Noël

    • 😐
      Moi aussi, au début j’avais bidouillé une boîte en carron, et une lampe de 20 watts sur une baladeuse. j’en ai eu vite assez…
      joyeux noël à vous aussi !🎄

  • Bonsoir,
    je suis avec grand intérêt votre site depuis des années; et j’y ai énormément appris, mais n’ai jamais considéré important de mettre de commentaires, beaucoup de gens le font mieux que moi. Mais cette fois, votre générosité et votre désintérêt aux sollicitations des annonceurs de toutes sortes m’obligent à vous dire la profonde admiration que j’ai pour tout ce que vous faites pour nous guider vers une alimentation plus saine. Et tous cela sans arrière-pensée mercantilisme, bravo et mille merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Pin It on Pinterest

Share This