Bocaux et fermentation pour les jardiniers

Vous avez un jardin potager et voulez fermenter vos récoltes ? Alors mon dernier livre est fait pour vous.

Vous y trouverez les méthodes pour fermenter la plupart des légumes cultivés dans votre jardin : rien d’exotique, donc, mais asperges, carottes, panais, betteraves, choux, navets, tomates et topinambours, et bien d’autres encore.

J’ai ajouté des recommandations sur la saison, la récolte, les variétés les plus adaptées.

Je vous donne aussi tous les conseils techniques pour réussir, les précautions à prendre, le matériel pour les petits et gros volumes, les épices, les températures, les temps de fermentation et de conservation, le tout basé sur mon expérience personnelle, pas des on-dit sur internet ! .

Les recettes sont classées par légumes : légumes feuilles, légumes racines et légumes fruits.  Vous pourrez fermenter les légumes seuls, mais trouverez aussi des idées de mélanges pour faire de délicieuses salades composées ou des poêlées originales, et cela toute l’année.

Bocaux et fermentation, conservez les légumes de votre jardin (clic), c’est publié chez Larousse, et c’est à 5,95 €, en librairie.  Passez le mot !



24 commentaires sur “Bocaux et fermentation pour les jardiniers”

  • Bonjour Marie claire,
    J’aurais besoin que vous m’éclairiez, je suis en train de faire tout un tas de choses avec le sureau. évidemment je fais votre recette de champagne de sureau. Par contre sur le livre boissons fermentées naturelles maudite de le laisser une semaine à température ambiante fraîche avant de le boire. Et sur le livre aliments fermentés en 120 recettes vous dit qu’il faut attendre 2 mois avant de le boire. Pouvez-vous me dire ce qui est le mieux d’après tous vos essais. Merci beaucoup
    Laurence

    • Il n’y a aucune obligation dans un sens ou dans l’autre. On peut très bien le boire tout de suite dès qu’il est prêt. Mais on peut aussi le laisser vieillir un peu pour affiner son goût.

  • Bonjour, j’ai suivi vos conseils et ai lacto fermenté il y a plusieurs mois plusieurs aliments, dont du chou. Cela a bien fonctionné, je vais en ouvrir un. A partir du moment où le bocal est commencé, combien de temps peut on le conserver au réfrigérateur ?
    Merci

  • Génial ce petit livre ,un bon complément des précédents ! Encore de nouvelles expériences à venir …
    Merci de nous avoir fait découvrir LIZiQi ,ses vidéos sont des petites merveilles qui m’ont accompagnés durant les semaines difficiles !

  • Votre livre est fantastique, un des meilleurs que j’ai acheté ! Il est très complet, mentionne la saison des légumes (infos toujours bonne à prendre lorsqu’on est citadin et qu’on n’a pas de jardin), les recettes sont à tomber et le livre est très didactique, accessible… pour un prix tout doux en plus, que vouloir de mieux ! Un tout grand merci pour la transmission de votre savoir.

  • Bonjour Marie-Claire,

    Quelle bonne surprise ce nouveau livre ! Je le commande illico chez ma libraire préférée (et locale, quelle chance !)

    Je passais par là pour vous signaler cette chaîne YouTube d’une jeune chinoise du Sichuan, elle sait tout faire et fait plein de fermentations, comme par exemple dans cette video sur les prunes vertes :
    https://youtu.be/kj1d0lbq9Nc

    Si vous connaissez déjà ce sera pour les autres ! Tout ce que fait cette jeune femme est épatant.

  • Bonjour Marie Claire,
    Tout d’abord, un grand merci de partager très généreusement vos connaissances sur la fermentation ! C’est tout à fait passionnant (et délicieux).
    Pourriez-vous m’éclairer sur l’effet de la fermentation sur les parasites qui peuvent être présents sur les produits d’une cueillette sauvage ou bien provenant du potager (échinococcose et douve du foie) ? A défaut de cuisson « chaude », est-ce que la cuisson « froide » que constitue la fermentation peut nous débarrasser des parasites comme c’est le cas pour les bactéries pathogènes ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  • Je viens de le recevoir à l’instant. Génial !! Je pensais qu il était petit alors qu il est comme un cahier. Moi qui me fait un plaisir de m’offrir tous vos livres au fur et à mesure, je suis ravie que les recettes soient toujours différentes. Et vu ce petit prix il peut faire l’objet d’un cadeau avec un petit bocal fermenté pour nos amis et famille. Merci Marie Frédéric pour tout ce que vous nous partagez. Laurence

  • Bonjour Marie Claire
    Bravo pour ce livre qui est une bonne suite à vos précédents livres. C’est une source et un concentré de recettes pour continuer à faire de LF avec de nouvelles idées.
    Pour moi une découverte de cet « ancien » et très nouveau procédé de conservation. L’année dernière j’ai préparé environ 70 bocaux avec des réussites, grâce à vos bons conseils dans vos derniers livres, et surtout un vrai régal à la dégustation…on s’y habitue très vite !
    Si vous avez un petit moment est il possible de me préciser si les fanes de radis d’hiver (Radis rose de Chine, Red Meat…) peuvent s’ajouter à votre liste des fanes ?( page 34 de votre livre Bocaux et fermentation) ?
    Grand merci

  • Juste lu, la mise en page est agréable, les recettes aussi claires que dans les autres livres: celui la je vais le laisser dans les cabanons des jardins partagés, les autres je ne les prête qu’aux intéressés!
    C’est une bonne introduction, avec des associations d’épices que je ne maîtrise pas, parfait même après quelques années de pratique!

  • Bonjour Marie-Claire,

    Quelle bonne idée d s’adresser aux jardiniers (ères), j’en suis une !!!

    Mais j’ai déjà vos deux précédents livres sur la lactofermentation (Aliments fermentés-santé et « Je mange des aliments fermentés ») qui comportent déjà beaucoup de recettes.

    Pensez-vous que je vais en apprendre davantage si je fais l’acquisition du petit dernier?
    Merci par avance pour votre réponse

    • je ne peux pas me prononcer sur le fait que oui ou non, vous allez en apprendre davantage. Les recettes sont différentes. (J’essaie de ne jamais mettre les mêmes dans mes livres, autant que possible —parfois ça ne l’est pas, la choucroute c’est toujours de la choucroute) ;-).

  • bonjour et merci
    j’ai commencé à expérimenter le lactofermentation à l’automne suite à des conversations avec une voisine,
    et j’en suis ravie,
    c’est facile, pas compliqué une fois que j’ai eu dépassé mes appréhensions , et c’est BOOOON
    vraiment merci à Nicole, ma voisine, et à vous …
    Yollande

  • Bravo Marie-Claire !
    Je cours l’acheter. Et j’ai partagé sur ma page facebook et une liste de discussion de copines.
    Herrade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Pin It on Pinterest

Share This