Gaspacho légèrement suri

Idéal pour les journées chaudes, cette soupe froide mêle les légumes frais et fermentés. Sa saveur est acidulée sans ajout de vinaigre. Sa préparation demande 48 heures d’attente, c’est peu si l’on considère tous les bienfaits qu’il nous apporte, sans parler de son goût extraordinaire.

On peut l’agrémenter au choix de croûtons aillés grillés à l’huile d’olive (sous le grill du four), de dés de concombres, d’olives hachées, de poivrons en dés, d’oignon émincé, d’oeufs durs, d’amandes concassées, d’herbes…

On choisira des tomates fraîches de pleine terre, de variétés bien charnues et ayant du goût. Les tomates de supermarché ne conviennent pas. Ce serait insipide et aqueux. J’ai utilisé un mélange de coeur de boeuf et de cornue des Andes.

La pastèque est facultative. Elle apporte une saveur sucrée agréable.

Vos pouvez remplacer le poivron suri par d’autres légumes lacto-fermentés, mais le poivron est quand même le légume idéal pour cette recette.

Pour faire des poivrons suris si vous n’en avez pas : coupez la chair des poivrons en carrés, remplissez-en un bocal, ajoutez une saumure à 3%  (30 g de sel au litre), fermez hermétiquement et laissez fermenter 3 jours à température ambiante, puis 7 à 10 jours au frigo, ou 7 jours seulement à température ambiante. (Il faut utiliser ces poivrons avant qu’ils soient complètement devenus mous).

L’ail est incontournable, ainsi que l’échalote : c’est eux qui donnent son peps au gaspacho. L’ail fermenté donne de la profondeur de goût, l’ail frais donne du piquant.

Durant le repos de 48 heures, les bactéries lactiques de l’ail et des poivrons suris vont commencer à faire fermenter la soupe. Cela va apporter le côté vinaigré qu’on aime dans le gaspacho traditionnel. Et aussi enrichir la soupe en probiotiques vivants.

Pour 4 personnes

  • 1 kg de tomates fraîches bien mûres
  • 200 g de chair de pastèque
  • 200 g de chair de poivrons suris (lacto-fermentés)
  • 4 gousses d’ail fermentées (clic ici) pelées
  • 4 gousses d’ail non fermentées
  • 1 échalote
  • La saumure des poivrons
  • Huile d’olive
  • poivre du moulin
  1. Pelez et épépinez les tomates. Retirez la peau des poivrons. Epluchez l’ail et l’échalote.
  2. Mettez les tomates, la chair de pastèque, les poivrons dans un blender, réduisez en purée. Hachez grossièrement les aulx et l’échalote, ajoutez-les et mixez encore.
  3. Complétez par autant de saumure des poivrons qu’il faut pour amener la soupe à une consistance fluide et en même temps pour l’assaisonner.
  4. Versez dans un bocal fermé. Placez au réfrigérateur et oubliez-la pendant 48 heures.

Servez bien frais, dans des assiettes ou des bols, avec la garniture choisie, en ajoutant un filet d’huile d’olive et quelques tours de moulin à poivre.



16 commentaires sur “Gaspacho légèrement suri”

  • Bonjour,
    Je viens de faire une variante avec les pickles de peau de pastèque et leur saumure à la place des poivrons. Diffėrent mais très bon aussi !
    Marie-Claire, je vous suis depuis la plus longue recette du monde… merci pour vos recettes vos conseils et votre humour.

  • Je vais essayer. J’ai mis des poivrons à fermenter, donc c’est pour dans une dizaine de jours. Ma question: est-ce que je peux stocker cette soupe une fois qu’elle est en bocal? Pour avoir le plaisir de la consommer en hiver?

    • Non, elle ne va pas se conserver des mois. Elle va devenir de plus en plus acide avec le temps. (Mais si vous aimez l’acidité, vous pouvez tenter le coup dans un bocal à caoutchouc. Je déconseille la bouteille qui peut exploser.)

      • Merci pour votre réponse. Les poivrons sont en train de fermenter (eau trouble et liquide dans le plateau). J’ai hâte mais je patiente ;-). Quelle formidable découverte!

          • Ca y est c’est parti pour l’étape dans le frogo. J’ai deux bocaux, et il me reste des poivrons pour en refaire après mais presque plus de saumure, (d’ailleurs,je me suis dit que je complèterai mon gaspacho par de l’eau quand j’en referai, mais puis-selon toi, refaire le niveau de mes poivrons suris par de l’eau salée, si mes poivrons sont déjà lactofermentés, pour avoir de la saumure d’ici une grosse semaine?)

          • Ça sera délayé au niveau du goût… Mais parfois les tomates rendent assez de jus, il n’est pas toujours nécessaire de rajouter du liquide.

          • Voilà, c’est fait! Mon 16 ans et mon 14 ans n’ont pas trop aimé, par contre mon 11 ans oui. Mon mari et moi-même avons bcp apprécié. Merci pour tes bonnes idées!

  • J’adore les mélanges légumes frais/légumes lacto-fermentés en soupe froide, je n’avais jamais pensé à laisser le tout fermenter 48h… ce gaspacho doit être un délice ! Merci pour cette belle recette !

  • Je vais me lancer dans cette délicieuse recette, je commence par les poivrons et la semaine prochaine à nous ton beau gaspacho … Merci pour tous ces délices

  • super !! je l’attendais avec impatience cette recette, l’idée d’un gaspacho suri me titillait depuis un moment.
    ne trouvant aucune recette (pour me rassurer) sur le net, je me suis lancée seule.
    je n’avait pas de poivrons suris mais de l’ail fermenté, et du basilic fermentés et un tout petit bocal de concombre 2017 (trop mou mais bon en assaisonnement) de belles tomates du jardin poivron frais etc… délicieux..
    j’ai de la pastèque, votre recette tombe bien…merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Pin It on Pinterest

Share This